Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech

Le troupeau de race limousine

Le troupeau est composé d'une trentaine de vaches de race limousine. Les vaches élèvent leur veau jusqu'au sevrage qui a lieu entre les 6 et 9 mois des veaux. Les génisses sont généralement conservées pour le renouvellement du troupeau et les mâles sont vendus en veau ou sont castrés pour devenir des bœufs qui seront élevés ainsi jusqu'à leur 3 ans.

Le taureau rejoint le troupeau à certaines périodes afin de cibler deux périodes de vêlages : majoritairement sur janvier-février-mars et une plus petite sur septembre-octobre. Ce regroupement des vêlages permet de faciliter la surveillance des animaux et surtout de faire coïncider les besoins alimentaires des vaches, qui sont au plus haut dans les premiers mois suivant le vêlage, avec la disponibilité en herbe dans les prairies. Quelques vaches nantaises sont aussi présentes dans le troupeau ; faciles à reconnaitre, elles ont le mufle et le tour des yeux noir ainsi que le bout des cornes.

 

L’élevage à l’herbe

Le troupeau pâture les 40 hectares de prairies de l’exploitation qui entourent le hameau de la Pénoue. Très classiquement les prairies sont bien vertes de mars à mi-juin : les vaches sont toutes au pâturage et l'excédent d'herbe est récolté sous forme de foin ou enrubannage. Ce stock de fourrage sert à compléter le manque d'herbe durant les moins d'été et l'hiver.

Le troupeau pâture ainsi de mars à décembre des prairies semées composées de ray-gras, de fétuque, de dactyle, trèfles, luzerne, plantain… complétées d’autres espèces qui poussent spontanément ! L'hiver les vaches sont logées en bâtiment sur une aire paillée. Elles sont alimentées au foin avec un peu de mélange céréalier (triticale, avoine, pois, féverole) produit sur la ferme. Le pic de travail sur troupeau est donc centré sur la période hivernale où l’alimentation et le suivi des vêlages demandent une grande attention. Une fois à l’herbe au printemps, l’essentiel du travail consiste à gérer au mieux les parcelles de pâturage en changeant les vaches régulièrement de parcelles pour préserver la qualité et la quantité d’herbe pour les animaux. Le travail à ce moment là est surtout lié à l’activité apicole qui exige un suivi très rapproché des colonies qui sont en pleine activité au printemps notamment en butinant les fleurs des champs et haies de la ferme !

 

La ferme c'est aussi plus de 6 km de haie déjà en place... et de nombreux projets de plantations. L'élevage bovin contribue ainsi à entrenir le paysage en valorisant des prairies au sein d'un bocage très agréable. Venez à Petit Mars randonner dans les nombreux chemins qui traversent la ferme! 

pins parasol

chemins 

 

La conduite du troupeau en agriculture biologique

Le troupeau est conduit en agriculture biologique. L’alimentation est issue très majoritairement de la ferme (herbe et céréales). Les prairies sont cultivées sans engrais de synthèse ni pesticides. Pour les soins aux animaux, le recours à des traitements allopathiques est réalisé uniquement lorsque les autres méthodes ne peuvent convenir. La taille modeste du troupeau facilite la gestion du parasitisme et le limite le développement des infections.

Sans que cela ne soit dans le cahier des charges de l’AB, les animaux ne sont pas écornés. Ils développent ainsi de très belles cornes… dont il faut parfois se méfier !

 

2605 nantaise

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech